Le magazine Les Grappes avec le parisien
Le magazine
Les Grappes & Le Parisien
Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le vin sans jamais oser le demander

Si vous êtes pressé(e)

Comment associer un vin à un plat si complexe ?

Le riz cantonnais est un mélange de plusieurs saveurs : le riz est assez neutre, mais les légumes et morceaux de viande apportent une explosion de goût très appréciable ! Les textures sont aussi différentes : entre le fondant du riz, la tendresse de la viande, le croquant des légumes…
Il faudra donc opter pour un vin blanc sec, assez léger et peu aromatique, avec une belle minéralité et une pointe corsée. Son explosion brute en bouche est en équilibre parfait avec les goûts multiples du riz cantonnais.

Les meilleures appellations pour le riz cantonnais

Les vins blancs de Provence sont ensoleillés et corsés, c’est parfait pour accompagner un riz cantonnais. Essayez un bandol ou un Coteaux-D’aix-en-provence. Vous pouvez aussi aller dans la Vallée du Rhône et goûter un Saint-joseph. Le blanc débute avec des reflets émeraude sur une robe pâle mais évolue vers le doré. Il a un très bon équilibre entre acidité et moelleux.
Enfin, testez les vins de Bourgogne comme un Chablis. Au nez, les notes sont très fraîches, minérales et d’agrumes. Le Chablis est sec et dégage une acidité vivifiante, c’est parfait avec un riz cantonnais aux crevettes !

D’où vient le riz cantonnais ?

Quand on vous dit « riz cantonnais », vous pensez sans doute à des petits pois, des dés de jambon et de l’omelette.
En réalité, le véritable nom du riz cantonnais est le riz sauté chinois. La recette traditionnelle est très simple : elle permet de finir le riz simple en y ajoutant des œufs. Mais selon les régions et les envies, le riz cantonnais, ou riz sauté, peut contenir plusieurs ingrédients : du poulet, des crevettes, divers légumes…

 

lesgrappes.com utilise des cookies
en savoir plus