Les vignerons de sa région

Découvrez tous nos vignerons

Chateau de Nervers

“ Le vignoble 100% Gamay ! ”

Le Château de Nervers se compose de 54 hectares de vignes dont 43 hectares de Brouilly avec des vignes qui poussent directement sur la roche, 10 hectares de Coteaux Bourguignons répartis sur deux parcelles (l'une au sol sableux peu profond, l'autre limono-saleuse) et enfin 1 hectare de beaujolais utile à l'élaboration du rosé. En moyenne, les vignes ont 50 ans (130 pour...

Lire plus En savoir plus

(69) Rhône

Question
Jean-benoît De Chabannes @chateau-de-nervers

 [Cuvée Facebook] Nos chères grappes

Commentaires
Commenter
Jean-benoît De Chabannes @chateau-de-nervers

 [Cuvée Facebook] Ça presse !

Commentaires
Commenter
Jean-benoît De Chabannes @chateau-de-nervers

 [Cuvée Facebook] La cuve est vidée et à l'huile de coude s'il vous plait !

Commentaires
Commenter
Jean-benoît De Chabannes @chateau-de-nervers

 [Cuvée Facebook] Au bout de quelques jours de macération la peau a donné toute sa couleur au moût (jus de la cuve) et la densité est maintenant en dessous de 1000 (densité de l'eau). Après dégustation, notre œnologue Frédéric Maignet de Maison Jean Loron est formel, la cuve est prête à être pressurée demain !

Commentaires
Commenter
Jean-benoît De Chabannes @chateau-de-nervers

 [Cuvée Facebook] Chaque jour nous profitons du remontage pour mesurer le travail des levures grâce au mustimètre.

Commentaires
Commenter
Jean-benoît De Chabannes @chateau-de-nervers

 [Cuvée Facebook] Tâche récurrente du cuvagiste pendant la vinification : le remontage. Pour assurer un bon brassage entre les raisins émergés et le jus qui s'accumule au fond de la cuve nous arrosons le "chapeau" (raisin du haut de la cuve) matin et soir avec son jus pompé en bas de cuve.

Commentaires
Commenter
Jean-benoît De Chabannes @chateau-de-nervers

 [Cuvée Facebook] Quel est cet étrange champignon ? Ce sont les levures qui ont levé. Comme le boulanger, le vinificateur rajoute des levures dans sa préparation afin d'aider celles déjà présentes (dîtes indigènes) à prendre le dessus sur d'autres qui pourraient donner un mauvais goût. C'est parti pour la fermentation alcoolique, au travail chères levures et faites nous du bon vin !

Commentaires
Commenter
Jean-benoît De Chabannes @chateau-de-nervers

 [Cuvée Facebook] Après avoir pris la température, c'est le degré en puissance qui est mesuré. Grâce au réfractomètre, la teneur en sucre du jus est analysée et ainsi le potentiel en alcool du futur vin.

Commentaires
Commenter
Jean-benoît De Chabannes @chateau-de-nervers

 [Cuvée Facebook] Chaque jour nos vendangeurs remplissent une nouvelle cuve !

Commentaires
Commenter
Jean-benoît De Chabannes @chateau-de-nervers

 Quand il n'est pas dans les vignes Jean-Benoît de Chabannes, gérant et maître de chai au Chateau de Nervers, est professeur à Institut Sandar à Limonest.

Commentaires
Commenter
Jean-benoît De Chabannes @chateau-de-nervers

 [Cuvée Facebook] Les cuves se remplissent petit à petit. Tendance de 2017 : les vents du sud et l'été sec ont eu raison de la taille des grains, mais ils ont fait le plein de sucre et d'anthocyanes (pigments responsables de la couleur). Un rendement inférieur à 2016 donc mais de grande qualité !

Commentaires
Commenter
Jean-benoît De Chabannes @chateau-de-nervers

 [Cuvée Facebook] Dès le petit matin les vendanges se poursuivent en admirant la chaîne des Alpes qui se découpe à l'horizon. ✂️

Commentaires
Commenter
Jean-benoît De Chabannes @chateau-de-nervers

 [Cuvée Facebook] Les vendanges battent leur plein sous un beau soleil. ☀️✂️

Commentaires
Commenter
Jean-benoît De Chabannes @chateau-de-nervers

 [Cuvée Facebook]

Commentaires
Commenter
Jean-benoît De Chabannes @chateau-de-nervers

 Les vendanges 2017 ont commencé. Pour vous permettre de vivre avec nous cette période phare de l'année nous vous partagerons jour après jour l'avancée d'une cuve : la Cuvée Facebook. Du Cep au Verre nous vous dévoilerons tout !

Commentaires
Commenter
Plusieurs cuvées vous intéressent ?
Le vigneron offre la livraison dès 6 bouteilles (d’une ou plusieurs références).
Voir tous nos engagements

Beaujolais , Beaujolais

2015, Rosé - 75cl

Le mot du Vigneron :

"Un beaujolais dans la tendresse aussi frais que désaltérant !"

Livraison offerte dès 6 btl.

Ajouter au panier

Beaujolais , Coteaux Bourguignons

2014, Rouge - 75cl

Le mot du Vigneron :

"Un vin structuré, boisé et fruité s'accompagnant avec tous les plats du quotidien"

Livraison offerte dès 6 btl.

Ajouter au panier

Brouilly

11€30 

Beaujolais , Brouilly

2015, Rouge - 75cl

Le mot du Vigneron :

"Un vin caractéristique du millésime 2015, fruité, structurée d'un équilibre sans nom"

Livraison offerte dès 6 btl.

Ajouter au panier

Le Domaine

Le Château de Nervers se compose de 54 hectares de vignes dont 43 hectares de Brouilly avec des vignes qui poussent directement sur la roche, 10 hectares de Coteaux Bourguignons répartis sur deux parcelles (l'une au sol sableux peu profond, l'autre limono-saleuse) et enfin 1 hectare de beaujolais utile à l'élaboration du rosé. En moyenne, les vignes ont 50 ans (130 pour la plus ancienne !) et sont toutes en cépage Gamay.

La Petite Histoire

Ancien pavillon de chasse doublé d'un cuvage et appartenant au propriétaire du Château de la Chaize, ce Château a été acquis en 1830 par Pierre Denoyel et est resté depuis dans la même famille. Jusqu’en 1940, la famille Denoyel a fait appel à des gérants qui s’occupaient de la gestion du domaine viticole. C'est aujourd'hui Jean-benoît De Chabannes qui tient les rennes du domaine et représente la 6ème génération après Pierre Denoyel. Il a succédé à son père, Jean-Gabriel de Chabannes en 2011.

Anecdotes du domaine

Deux parcelles de vigne, même côte à côte, nous transportent vers des arômes si différents les uns des autres. Tout ceci grâce au terroir, ce concept si français qui n'a d'ailleurs aucun équivalent dans les autres langues ! Sans lui, rien n'est possible. Mais pour qu'il se révèle il faut de l'obstination de la part des Hommes...

Le nom de Nervers vient d’un petit ruisseau s’appelant le Nerval qui s’écoule en contrebas du château.

lesgrappes.com utilise des cookies
en savoir plus