Les vignerons de sa région

Découvrez tous nos vignerons

Domaine des Saulaies

(19 notes)
“ Il a gardé le meilleur pour vous !  ”

A l’époque de Philippe, son prédécesseur, la superficie du domaine était de 30 ha. Elle est aujourd’hui de 18 ha en production sur 23 parcelles réparties dans la commune de Faye d’Anjou. En effet, Pascal a décidé de sélectionner et de garder uniquement les meilleures parcelles et s'est débarrassé des moins intéressantes. Par conséquent, il a eu la possibilité de conce...

Lire plus En savoir plus

(49) Maine-et-Loire

Question
Pascal Leblanc @domaine-des-saulaies

 une femme en colère: une fois n'est pas coutume, je profite de la tribune qu'est facebook pour adresser une lettre ouverte à Mr Macron: Le 12 juin dernier , Nous reçevons un avis de contravention pour un excès de vitesse de Pascal contrôlé à 99 kms/h au lieu des 90 kms règlementaires. Je ne souligne pas le fait que cet excès de vitesse s'attrape sur le chemin de retour d'une dégustation chez un client et donc d'une soirée entière de travail consécutive à une journée "normale" de 12h , rien de plus normal pour un gérant de petite entreprise, non, non je ne le souligne pas. Excès de vitesse que ne conteste d'ailleurs pas Pascal et dont il s'acquitte bien vite par un chèque adressé à qui de droit. Sauf que dans sa velléité à vouloir régler sa dette , mon gérant de petite entreprise de mari en oublie que désormais ,selon la loi ,il faut désigner nommément l'auteur de l'infraction et donc le dénoncer, appelons un chat un chat, méthode soit dit en passant que n'aurait pas renié le gouvernement de Vichy! Petite omission qui nous vaut donc un deuxième avis de contravention pour " non désignation de conducteur" avec un montant qui passe cette fois ci à 450 €. Après discussion et sûrs ,archi sûrs (trop ?!) de notre bonne foi, nous envoyons une requête en exonération afin d'expliquer ladite bonne foi et notre omission .Une dizaine de jours plus tard, un courrier nous explique que non, bien que le gérant soit le seul à 98 % à conduire habituellement le camion , nous devons payer les 450€ ce que nous faisons.Le chèque est encaissé 10 jours après et nous nous disons que l'histoire ,déjà amère, va en rester là.Que nenni !! c'était sans compter sur les subtilités qui nous échappent , à nous pauvres travailleurs acharnés qui ne voyons pas plus loin que le bout de notre nez.... Nous reçevons samedi un 3è avis de contravention nous réclamant désormais 1500€ . Etonnée car ayant réglé les 450€ et vu passé l'encaissement sur le compte en banque, je décide d'appeler les numéros indiqués sur l'avis mais , pas de chance , de 9h à 12h puis de 14h à 16h, je m'entend inlassablement répéter par une voix préenregistrée que mon correspondant est déjà en ligne ...Non stop ??? qu'est-ce qu'ils ont comme travail trésor public pour n'avoir aucune micro seconde à m'accorder!!! Bref, un peu (beaucoup) têtue , (merci mes chères origines bretonnes) ,je me fends d'un joli mail expliquant mon incompréhension et je reçois à l'instant la réponse suivante : Bonjour, Vous avez indiqué avoir réglé par chèque de 450 € en date du 08/10/2018 l'avis de contravention émis le 30/08/2018. Outre que le délai de 15 jours permettant de régler 450 € par chèque avait expiré le 13 septembre 2018, le Ministère Public a émis le 05/10/2018 une amende forfaitaire majorée pour cette infraction. Toute contestation des amendes forfaitaires majorées est à formuler par écrit auprès de M l'Officier du Ministère Public 15 bis rue Dupetit Thouars BP 93605 - 49036 Angers Cedex. Sincères salutations, Donc la subtilité,au cas où cela vous aurait échappé , consiste à faire payer l'amende forfaitaire demandée avant de faire la requête en exonération puisque la réponse à cette requête arrivant après l'échéance de l'amende ,le délai est passé et vous devez forcément payer le pallier au dessus..... Je ne lâche pas l'affaire et ai demandé à nouveau de réexaminer le cas mais avouez que cela à de quoi crisper un peu. D'autant plus que les vendanges ne sont pas terminées et que nos collègues et amis vignerons pourrons vous confirmer que , dans notre métier , nous n'avons presque pas d'autres paperasses à gérer !!! A part ça ,tout va bien en France.... un ado de 15 ans braque sa prof avec un flingue mais comme c'était un jouet il ressort libre avant comparution...Aura-t-il au moins 1500 € d'amende , lui ?! Alors faites en ce que vous voulez de ce message , lisez , réagissez , partagez ....mais faites vous plaisir ! Et toute mes excuses par avance à ceux qui trouveraient que ce post n'a pas sa place sur la page de notre Domaine.(mais qu'est-ce que cela soulage!!!) Isabelle et Pascal

Commentaires
Commenter
Pascal Leblanc @domaine-des-saulaies

 Retrouvez le Domaine des Saulaies au salon des saveurs de Plouarzel les 3 et 4 novembre prochain, nous vous y accueillerons avec plaisir.

Commentaires
Commenter

Commentaires
Commenter

Commentaires
Commenter

Commentaires
Commenter
Pascal Leblanc @domaine-des-saulaies

 VENEZ NOMBREUX SAMEDI 2 JUIN NOUS VOUS ACCUEILLERONS AVEC PLAISIR AU DOMAINE

Commentaires
Commenter
Pascal Leblanc @domaine-des-saulaies

 Sur demande d'un revendeur , voici la nouvelle étiquette de l'Anjou Rouge créée pour eux. Si elle vous plaît nous pourrions peut-être l'adopter pour tous nos clients , qu'en pensez vous ?

Commentaires
Commenter
Pascal Leblanc @domaine-des-saulaies

 Vu à Terra botanica à Angers Très joli

Commentaires
Commenter
Pascal Leblanc @domaine-des-saulaies

 quel changement en quelques jours, les feuilles ont triplé de volume !!!

Commentaires
Commenter
Pascal Leblanc @domaine-des-saulaies

 ça y' est c'est parti ! quelques beaux jours et de belles températures et la pousse des feuilles décolle . Avec un sol bien travaillé , c'est un vignoble tout prêt à s'épanouir ...

Commentaires
Commenter
Pascal Leblanc @domaine-des-saulaies

 Quel plaisir à nouveau cette année de retrouver nos clients toujours aussi fidèles. Ce fût encore un réel moment d'échanges. merci les Lorrains pour votre accueil si chaleureux

Commentaires
Commenter
Pascal Leblanc @domaine-des-saulaies

 Nous serons ravis de vous accueillir à la salle de l'Arsenal vendredi, samedi et dimanche prochain

Commentaires
Commenter
Pascal Leblanc @domaine-des-saulaies

 Et une médaille d'argent pour notre cabernet d'Anjou "Billet doux" 2017 au concours des Vignerons indépendants.

Commentaires
Commenter
Pascal Leblanc @domaine-des-saulaies

 ça pique un peu ce matin, heureusement que le soleil est là car le ressenti est bien plus bas que ces -8°...

Commentaires
Commenter
Pascal Leblanc @domaine-des-saulaies

 Le temps paraît comme suspendu grâce à cette parenthèse neigeuse

Commentaires
Commenter
Plusieurs cuvées vous intéressent ?
Le vigneron offre la livraison dès 6 bouteilles (d’une ou plusieurs références).
Voir tous nos engagements

Loire , Rosé d'Anjou

2015, Rosé

(4 notes)
Le mot du Vigneron:

La Cotelle, du nom de sa parcelle

Ajouter au panier

Loire , Anjou

2015, Rouge

(4 notes)
Le mot du Vigneron:

Robe rubis, parfum de framboise et cassis, charpente harmonieuse, jeunesse et légèreté.

Ajouter au panier

Loire , Anjou

2015, Blanc

(8 notes)
Le mot du Vigneron:

Notre Anjou Blanc " Le clos de la Roche" tient son nom de la parcelle où il est cultivé.

Ajouter au panier

Loire , Anjou Villages

2014, Rouge

(15 notes)
Le mot du Vigneron:

Le bien élevé est le petit dernier de notre gamme, amoureusement élevé en fûts de chêne pendant douze mois.

Ajouter au panier

Loire , Coteaux du Layon Faye-d'Anjou

2015, Blanc

Le mot du Vigneron:

Un vin de garde doré à apprécier à l'apéritif, avec du foie gras, des fromages au bleu.

Ajouter au panier

Loire , Coteaux du Layon Faye-d'Anjou

2010, Blanc

Le mot du Vigneron:

Le vigneron a voulu rendre hommage à son papa en lui élaborant une cuvée haut de gamme à l'occasion de ses 70 ans.

Ajouter au panier

Le domaine

A l’époque de Philippe, son prédécesseur, la superficie du domaine était de 30 ha. Elle est aujourd’hui de 18 ha en production sur 23 parcelles réparties dans la commune de Faye d’Anjou. En effet, Pascal a décidé de sélectionner et de garder uniquement les meilleures parcelles et s'est débarrassé des moins intéressantes. Par conséquent, il a eu la possibilité de concentrer ses efforts consistant à faire des vins de qualité supérieure. Chaque année, Pascal remplace un demi-hectare de vieilles vignes, (de près de 45 ans), qui arrivent à leur fin de vie pour sans cesse renouveler la qualité de son vignoble. Le morcellement des parcelles est un avantage certain face aux aléas climatiques, car leurs caractéristiques diffèrent suivant les lieux de la commune (près de la forêt par exemple, où la pluviométrie est la plus faible). Autres caractéristiques des parcelles de Chenin (cépage permettant l’élaboration des coteaux du Layon) sur le domaine : une étude de terroir réalisée en 2001 par l’INRA et le GDDV a permis de ressortir les typicités suivantes : La parcelle des Noëls : (2,24 ha) est une ancienne carrière avec un sol limono-sableux sur 20 cm par endroit et un sous-sol très schisteux tout proche. Par conséquent, le sol se ressuie bien donc se réchauffe vite, ce qui permet une maturation précoce des raisins sur des coteaux orientés sud-ouest. La parcelle des vieilles vignes : (2 ha) est plantée de vignes âgées de 50 à 60 ans sur un sol limono-sableux jusqu’à 60 cm de profondeur avec altérite de schiste en sous-sol. Ce sol plus profond induit une maturation plus tardive dans la saison et permet l’obtention d’arômes plus complexes et très typiques de vieilles sélections de chenin.

La Petite Histoire

Des recherches généalogiques familiales montrent qu'en 1688, la famille Leblanc élaborait déjà du vin à Faye d'Anjou. Le Domaine des Saulaies, créé en 1939 par Jean Leblanc à la fois vigneron et négociant fut repris par son fils Philippe qui développa beaucoup la vente directe à partir des années 1970 sur un vignoble de 30 Ha. En 1992, Pascal, s'associe avec son père ,Philippe et prend la relève à la tête de l’entreprise familiale et réduit le vignoble à 18 ha en production sur 23 parcelles réparties dans la commune de Faye d’Anjou. En effet, Pascal a décidé de sélectionner et de garder uniquement les meilleurs terroirs permettant d'élever des vins de qualité supérieure. Pascal privilégie les pratiques culturales qui réduisent l’utilisation de fongicides (par exemple en enlevant les feuilles après la floraison afin d’éviter la pourriture grise ). L’effeuillage permet aussi d’aérer les grappes et de mieux capter les rayons du soleil. Il n’utilise pas d’acide métatartrique (produit évitant la précipitation de cristaux de bitartrate de potassium dans le fond des bouteilles). Il se peut donc que l’on trouve des petits cristaux brillants au fond des bouteilles suivant le millésime et la température de la cave de stockage. Pascal s’installe comme vigneron indépendant en 1989. La même année, il fonde avec 22 autres vignerons une CUMA, afin de grouper l’achat de matériel de vendange et de filtration. En 2000, il est co-fondateur du SAFRAN, un groupement d’employeurs ayant pour objectif de transformer des CDD en CDI grâce à différents employeurs ayant des emplois du temps complémentaires (vignerons, maraîchers, plantes médicinales…). En 2001, il est à l’origine de la création de la confrérie des Bienfaye du Layon, qui voyage à travers la France, et même jusqu’en Belgique afin de promouvoir les célèbres vins moelleux de Faye d’Anjou. Elle organise tous les ans au mois de janvier une magnifique Saint Vincent (saint patron des vignerons) animée et conviviale rassemblant jusqu’à 400 personnes.

Anecdotes du domaine

Etre vigneron c'est avant tout une passion , transmise de génération en génération chez les Leblanc. Il faut avant tout faire des vins qui nous ressemblent et laisser la nature nous guider au jour le jour afin de pouvoir tirer le meilleur de ce qu'elle veut bien nous offrir. En 2007, j'ai créé avec plusieurs amis vignerons un GIE permettant de mutualiser la force de plusieurs vignerons afin de vendre nos vins au delà des frontières hexagonales.L'important est de respecter le travail et les vins de chaque vigneron quel que soit son mode de production. La particularité du cépage chenin est d’être situé sur des terrains en coteaux très caillouteux, donc très pauvres, ce qui permet d’obtenir une petite production. De temps en temps, il peut arriver qu’un chenin soit planté dans une veine de terre plus riche, donc plus vigoureuse. Cette parcelle sera donc enherbée afin que les rangs puissent obtenir un raisin suffisamment mûr, destiné à l’élaboration du Crémant de Loire, à hauteur de 50%. Par exemple, en 2007, certaines parcelles enherbées un rang sur deux avec une combinaison de variétés car la pluie et l’humidité constante sont absorbées par ce couvert végétal. Nous utilisons une fumure organique répandue en grande partie et suivant le type de sol et l’analyse du terroir. Afin de lutter contre les maladies et ravageurs, nous travaillons depuis 5 ans avec un technicien viticole indépendant des produits phytosanitaires, afin de réduire les doses et la fréquence des traitements. Beaucoup d’observation dans la vigne et choix de produits respectant l’environnement. Nous privilégions les pratiques culturales qui réduisent l’utilisation de fongicides (par exemple en enlevant les feuilles après la floraison afin d’éviter la pourriture grise, puis enlever les bourgeons secondaires dans les parcelles de chenin afin d’éviter d’avoir trop de grappes). L’effeuillage permet aussi d’aérer les grappes et de mieux capter les rayons du soleil.

lesgrappes.com utilise des cookies
en savoir plus